meven's blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 25 juillet 2009

Google Wave s'ouvre un peu

Google a fait l'annonce d'une libération de code sous Licence Apache 2, de deux programmes en relation avec le protocole Wave. Cela représente au total 40 000 lignes de code de java disponible via mercurial.

  1. le "Operational Transform" (OT), c'est en fait l'API de base pour le protocole Wave et son modèle.
  2. un prototype de client/serveur implémentant le protocole Wave.

Le serveur est une extension du serveur XMPP openfire. Une procédure d'installation est disponible, que j'ai testé.

Wave en console

On se retrouve avec un serveur XMPP avec l'extension Wave et un client en ligne de commande avec des commandes tel que :

 /open     id                       open a wave given an inbox id

On retrouve les principes des waves : partage d'objet, mise à jour temps réel entre les participants.

Le client n'a pas encore qu'une fraction des fonctionnalités du client GWT, mais avec une base de code pour travailler, qui sait ce que l'on peut obtenir.

Pour le serveur, d'après le billet de google, il implémente une version plus récente du protocole que le serveur de preview wavesandbox...

lundi 20 juillet 2009

Premières impressions sur Google Wave

Je viens d'obtenir un compte sur la "developper preview" de Google Wave.

J'avais été assez enthousiasmé en juin quand le projet avait été dévoilé.

Comme vous le savez sans doute, les wave sont des mixs de mail, messagerie instantanée, wiki et plus combiné dans une une même web-app. L'application est à la fois synchrone et asynchrone, extensible via des bots (traduction, publication...), des gadgets (carte, sondage etc..) qui permette d'enrichir l'utilisation.

Je vous livre mes premières impressions.

google wave

Rapide : On est surpris par la fréquence des mises à jour et l'instantanéité. On peut suivre un autre utilisateur en train d'éditer une wave. On se croirait avec gobby, excepté qu'il s'agit d'une application web dans un navigateur.

Bruyant : Les utilisateurs sont des développeurs. On parle nouveauté, information pratique, le tout avec beaucoup, beaucoup de bruit. Il y a une fonction "spam!", il faudra que je la teste.

Prometteur : Les fonctionnalités sont là : édition des pages à plusieurs, messages en fil de discussion, avec possibilité de le faire en privé...

En devenir On est encore au stade preview, l'instabilité se fait sentir. Et pour moi il manque surtout l'ouverture d'une implémentation d'un serveur, qui promet d'être interopérable avec les autres serveurs implémentant le protocole.

J'ai hâte d'en avoir une utilisation dans un cadre réel et davantage décentralisé.

Pour l'heure, il me reste plus qu'à découvrir le nouveau joujou du point de vue d'un développeur ;)

jeudi 9 juillet 2009

Table ronde politique

Je participe cette année aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre J'ai eu l'occasion d'assister à la table ronde politique qui s'y tient. Cette année, elle n'accueille pas de politiques :/.

Ce n'est pas les bonnes volontés qui ont manqué, semble-t-il. Il faut croire que l'actualité des parlementaires ne permet pas à nos députés de participer au débat public, hors-hémicycle.

Ce qui est sûr, c'est que les associations, les personnes mobilisées de tout bord eux sont bien présents.

La table ronde politique accueille notamment Benjamin Bayart, le président de FDN (célèbre orateur de la conférence minitel 2.0), la chargée des affaires publiques de l'April, le porte parole de la quadrature du net et Tangi Mortier, un membre de deputesgodillots.info.

wanda CC-BY-SA-NC

Le titre de la conférence Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet en dit long. Et l'actualité sur ces sujets mérite d'être débattue.

La table ronde a été ponctuée d'extraits vidéo des positions de la député Martine Billard participante active aux débats sur l'HADOPI.

Cela a permis d'illustrer la nouvelle forme de débat qui se construit avec les débats HADOPI mais qui se pré-sentait à l'époque de DADVSI. Notamment, les envois de mail, d'argumentaires, d'encouragement à leurs députés ont pesés sur les débats.

On a vu de nouveaux comportements apparaître ou une nouvelle exposition par la retransmission des débats. D'où l'initiative députés godillots, qui recense les députés expriment des opinions opposés à leur vote au nom du parti ou qui ne comprennent pas grand chose aux débats, d'où le fameux pare-feu d'open-office et autre citation croustillantes.

On a eu différents exemples des actions et résultat des différentes actions engagés par des citoyens. En particulier, d'excellentes anecdotes de députés godillots que je vous conseille. On pourra apprendre là-bas les noms des meilleurs députés joueurs de démineur et autre freecell.

La transparence des débats

Une notion qui émerge au travers de ces débats et de cette table ronde, on voit apparaître un besoin accru de transparence des débats. Il faut que les citoyens puisent suivre les débats, les prises de position de nos députés élus. Or lors de ces débats, les citoyens assistant aux débats, ont vu de nouvelles réactions apparaître. Au choix :

  • le déplacement dans les tribunes des citoyens suivant les débats. Un forme de routage non neutre.
  • l'interdiction des trombinoscopes en dépit des règles, (ce sont des documents parlementaires, donc autorisés par le règlement), il aura fallu l'intervention de Martine Billard pour rappeler le règlement.
  • l'accès au nombre d'intervention des députés, qui n'est plus diffusé depuis peu.
  • l'autorisation récente des ordinateurs dans l'hémicycle, mais sans accès au réseau.
  • l'interdiction des ordinateurs pour le public assistant au débat.

Morceaux choisis

Entendu au sujet des envois des mails envoyés aux députés lors des débats : Il ne faut pas croire qu'envoyer un mail n'est pas redirigé vers / dev / null Alix Cazenave

Au sujet du déplacement du public dans les tribunes : Vous dérangez la droite, on vous met à gauche. Tangi Mortier

J'attends les tweets de Martine depuis l'hémicycle. Benjamin Bayart

La vidéo de la table ronde sera bientôt mise en ligne des formats ouverts et des licences ouvertes sur le site des RMLL.

mercredi 11 mars 2009

La Création, c'est la taxe - internet c'est le contrôle

Avec la loi dite "Internet et création", dite HADOPI, nos ministres sont de dignes de Georges Orwell qui avait imaginé un système politique dans lequel le pouvoir se projetait dans un anti-thèse "La guerre c’est la paix - La liberté, c’est l’esclavage - L’ignorance, c’est la force".

Il n'y a pas de quoi rougir de la comparaison. Ce texte de loi n'est tout simplement pas ce qu'il prétend être mais son exact opposé - tout comme Orwell l'avait imaginé.

Cette loi affirme soutenir la création - hors elle ne prévoit nullement de soutien à la création, pas de financement, ni aucun autre forme de soutien. Tout ce qu'elle érige, c'est une rustine pour faire peur aux internautes et les rediriger vers les distributeurs autorisés tels que deezer, itunes ou si ils ont les moyens vers un supermarché de la musique.

Elle prétend parler de Internet, qui pour moi est encore un espace de liberté. Mais elle parle davantage des moyens à mettre en place pour rendre internet en France un peu plus comme celui en Chine où "The great Fire wall China" (le grand pare feu de Chine) permet à leur gouvernement de purement et simplement filtrer, supprimer des contenus et poursuivre leurs dissidents.

L'Hadopi, c'est un filtre d'état qui ne dit pas son nom. Pour l'instant, ce pouvoir de pistage des internautes sera remis dans les mains d'entreprises privés, qui n'aurait qu'à dénoncer les méchants pirates qui ont osé télécharger ou pire partager le dernier album d'un de leur artiste. L'artiste tellement heureux d'être distribué accepte avec joie la part des 8% de ses ventes qui lui reviennent.

C'est d'autant plus évident lorsque nos droits sont réaffirmés au parlement Européen.


L'amendement 138, adopté à 88 % par le parlement Européen, prévoyait qu'"aucune restriction aux droits et libertés fondamentales des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l'autorité judiciaire".

Pour cet amendement, dit amendement Bono du nom de son auteur, c'est notre gouvernement en la personne de notre président qui en a demandé le retrait qui pourrait perturber la mise en place de la loi. Finalement la commission va affirmer son indépendance en disant non, Mais par la suite le conseil des ministres de l'Union va le supprimer en catimini sans autre forme de procès.

Est ce que nous souhaitons laisser ce genre de police se mettre en place en France ? L'Hadopi est un instrument du pouvoir exécutif. Il est capable d'identifier des usagers d'internet, également appelé internaute, par leur simple empreinte numérique. Et ensuite il est capable de sanctionner, pour l'instant par une coupure de ligne internet - c'est à dire privé la personne de son droit d'expression. Et demain ?

Ce pouvoir n'est pas séparé du pouvoir exécutif, au profit du pouvoir judiciaire comme la logique de la démocratie et de la séparation des pouvoirs l'exigerait mais il est confié à des intérêts privés, donc particuliers contre les millions d'internaute.

Notre gouvernement souhaite tant s'octroyer ce pouvoir, pour s'en convaincre, il suffit de suivre les annonces des ministères (de l'intérieur à l'éducation) et de l'Élysée.

Ils embauchent des manipulateurs d'opinion publique (à l'Èlysée, au ministère de l'éducation nationale), exactement comme le fait le gouvernement chinois avec le partie des des cinq mao en Chine.

Ce gouvernement me fait peur.

Je ne suis pas le seul à le penser. (Un autre lien encore). D'ailleurs l'HADOPI ne fait pas l'unanimité au sein de l'Europe. D'autres avis sont également intéressants :


Mais si les français sont persuadés que nous vivons dans le meilleur des mondes et que notre gouvernement veille sur les internautes et les détenteurs des droits alors pourquoi s'en faire.

Le gouvernement et les personnes dont il défend les intérêts persistent dans leur bourrage de crâne. Sans laisser de place au débat ou même à la contradiction, comme le montre l'absence au dernier colloque/débat sur le thème de cette loi de ces détracteurs qui n'étaient tout simplement pas invités : ni Xavier Niel, PDG de Free, le FAI trouble fête, ni la quadrature du net, ni non plus l'UFC-QueChoisir.

Il y a t il de la place pour un peu d'espoir ? Le premier pas serait d'adopté des principes qui garantiraient nos libertés comme Le Pacte pour Les Libertés Numériques.

J'espère que ce message sera lu pour deux bonne raison:

  1. j'ai passé du temps à rédiger ce présent article :p
  2. J'ai peur des implications de ce que nos dirigeants préparent comme l'illustre cette citation déjà célèbre et vieille de 13 ans :

Je suis tout le temps soucieux au sujet de mon enfant et d'Internet, bien qu'elle soit encore trop jeune pour se connecter. Voilà ce qui m'inquiète. Je redoute que dans 10 ou 15 ans elle vienne me voir et me demande « Papa, où étais-tu quand ils ont supprimé la liberté de la presse sur Internet ? »@@

source

Et sur une note pour plus légère : Je suis un guss dans un garage et vous ?

samedi 7 mars 2009

Fosdem 2009 troisième partie

Upstart par Scott James Remnant

L'objectif de Upstart est de fournir un gestionnaire de démarrage remplaçant des scripts init et un système de gestion de services, leur démarrage, arrêt et status.

Les avancés promises par Upstart sont nombreuses. On oublie les "sleep" dans les scripts init qui faisait perdre beaucoup de temps au démarrage. Upstart sera charger de synchroniser le démarrage des services du sytème et d'en gérer les dépendances, Par exemple 'gnome a besoin de dbus pour démarrer.'. Il fournit également un mécanisme d'évènements du type "dbus quitte". Oublier la torture des runlevels.

Upstart est utilisé dans ubuntu et dans fedora 10.

L'année 2009 devrait être marquée par ce projet par la sortie de upstart 1.0 ou bien 0.5 si toutes les fonctionnalités ne sont pas implémentées. Cette future version sera le fruit d'une réécriture complète.

MediaWiki par Brion Vibber (CTO de l'ONG Wikimedia)

Conférence MediaWiki Photo par Phillie Casablanca sous licence CC


Vous connaissez sans doute wikipedia. Si vous ne le connaissez pas, c'est sans doute que vous n'avez pas été sur internet depuis un moment.

C'est une citation du conférencier que j'ai pu intercepter.

La fondation wikimedia se fixe d'ambitieux objectifs. La conférence parle du point de vue technique, on parle donc de mediawiki, le wiki qui fait vivre wikipedia.

Apprendre de wordpress pour l'amélioration de l'utilisabilité/ergonomie, ouvrir le développement de mediawiki au maximum pour avoir une liaison avec la communauté (actuellement ce projet compte 55 développeurs et quelques millions d'utilisateur :P).

jeudi 26 février 2009

Black out

HADOPI - Le Net en France : black-out

vendredi 20 février 2009

Fosdem 2009 deuxième partie

The Debian status quo on the Openmoko Neo Freerunner

Debian est porté sur OpenMoko, le smartphone libre. Le port avance assez bien. Il se repose au maximum sur l'upstream de debian : le projet openmoko lui même, qtopia, freesmartphone.org...

Dans le projet openmoko, Le développement avance très rapidement, à chaque version nombres des briques logicielles ou matérielles sont remplacés par de nouvelles. Par exemple coreboot, qui était le bootloader va être remplacé par Qi, un aute bootloader qui ne présente pas les défauts de coreboot mais qui a ses propres limitations. Ce dernier a été entièrement écris par les développeurs de l'openmoko, pour le neo freerunner. L'interface graphique est également amené à changer en profondeur dans les mois à venir.

J'ai une anecdote à raconter. Au sujet des licences autour de l'openMoko, un développeur debian a eu l'occasion de dire

The documentation of the 3D accelerators is under a nda, so it doesn't exist.

Le projet recherche des contributeurs et un openMoko GTA01 pour avancer dans les tests, le debuggage (il reste encore pas mal de boulot) et le dévelloppement.

dimanche 8 février 2009

Fosdem 2009 première partie

Fosdem 2009

J'ai assisté au Fosdem, (Free and Opensource Software Developper European Meeting) 2009 et comme l'année dernière, je vais partager mon expérience, agrémentée d'anecdotes. C'est le premier des articles sur le fosdem, je devrais en écrire entre 2 et 3.

photo du fosdem (licence CC)

Free. Open. Future ? par Mark Surman (mozilla)

Je n'ai pas pu voir le début de cette conférence mais j'ai pu en voir la major partie. Ce qui a été accompli (par Mozilla) : en 2003 IE avait plus de 97% de part de marché, aujourd'hui c'est plus proche de 70% et mozilla Firefox représente 20 % de part de marché des navigateurs web.

Mark Surman

En 2009, l'avenir se joue sur le mobile. Mais cela dépend des plateformes, sans les plateformes ouvertes (le monde du mobile est encore bien plus propriétaire que le monde du PC).

Par exemple, mozilla fennec, le navigateur web de mozilla pour appareil mobile, ne pourra probablement jamais être utilisé sur iphone, à cause de la fermeture de ce téléphone orchestré par apple.

Nous avons besoin de openmoko, android, de maemo... Autant de téléphone et appareil qui ont des vertus en matière d'ouverture et de liberté.

Le standblog raconte mieux la conférence

Debian par Bdale Garbee

Présentation de Bdale Garbee

Bdale Garbee travaille chez HP et contribue au projet debian depuis 1995. Hormis ses contributions et ses jolies t-shirts, on peut le remarquer parce qu'il est le hacker à avoir vendu sa barbe, laquelle a été rasée par Linus Torvalds, si - si, mais pour la bonne cause : lever des fonds pour la recherche sur la maladie qui décime les diables de Tasmanie. Il est aussi un amateur de fabrication et de lancé de fusée.

Bdale Garbee

Debian

Debian est un projet d'exception:

  • Il a un histoire importante, créée en 1994, la distribution GNU/Linux Debian fut la première distribution à avoir intégré un gestionnaire de paquet en 1995 (peut être même le premier système d'exploitation à en avoir un) , d'ailleurs il nous a raconté que à cette époque red hat avait étudié la possibilité d'utiliser apt au lieu de développer leur propre système (rpm).
  • 100 % libre. "Values then Vision, then strategy, then objectives,". Debian a fait toujours les choix intransigeant pour le logiciel libre. Il n'y a pas de logiciel propriétaire dans debian même si il est possible de les installé. Ou bien encore dans debian firefox est renommé icewaesel et n'utilise pas les mêmes icônes car Firefox est une marque déposée.
  • Debian se veut universel, elle fonctionne sur plus d'une dizaine d'architectures de processus, et tous types de matériels, du smartphone au serveur, partout et pour tous les usages.
  • Elle a un contrat social avec la communauté des logiciels libres qui inclue une définition du logiciel libre (par exemple pour debian, BSD et GPL sont des licences libres). Cette définition a d'ailleurs été adoptée par l'OSI (opensource initiative) pour sa pertinence. Autre exemple, Debian est un système libre au sens du projet GNU mais il a son indépendance vis à vis de ce projet.

Autre chose à retenir, une jolie citation de Margaret Mead qui s'applique bien à Debian et au logiciel libre :

Never doubt that a small group of thoughtful, committed citizens can change the world.
Indeed, it is the only thing that ever has.

Que l'on pourrait traduire par :

Il ne faut jamais douter que un groupe de citoyen rêveur et engagés peuvent changer le monde.
D'ailleurs, c'est la façon qui ait jamais fonctionnée.

Les photos utilisées sont sous licences CC, vous pouvez retrouver leurs auteurs à partir de l'image sur flickr.

vendredi 16 janvier 2009

musicimporter, nouvelle version

Voici une nouvelle version de mon script musicimporter qui permet de déplacer, renommer et nettoyer des fichiers musicaux. Par nettoyer, j'entends supprimer les tags inutiles dans les fichiers mp3 (commentaires,...).

Le script permet désormais également de supprimer les dossiers qui contenaient les fichiers musicaux lorsqu'ils sont devenus inutiles pour encore davantage automatiser l'import de fichier de musique.

Les nouveautés

  • supporte les fichiers ogg avec l'extension oga
  • nouvelle option -d, supprime les fichiers inutiles dans le dossier source (fichier txt jpg m3u et nfo) et les dossiers sources qui sont devenus vides suite à l'exécution du script. À utiliser conjointement avec l'option -m.
  • nouvelle option -c, pour copier les fichiers au lieu de les déplacer, modifie les tags après le déplacement.
  • amélioration générale du code, plusieurs bugs corrigés

Exemple d'utilisation

On vérifie que l'import est possible (le script indiquera si il manque des tags aux fichiers par exemple):

musicimporter -v Dossier\ Source/ ~/Musique/

Si tout c'est bien passé, on importe dans sa collection :

musicimporter -vmwd Dossier\ Source/ ~/Musique/

La prochaine fonctionnalité envisagée est de permettre l'utilisation d'un fichier de configuration plutôt que des options en ligne de commande.

Téléchargement : musicimporter.py.

Tous les commentaires sont les bienvenus.

lundi 15 décembre 2008

April needs You !

J'arbore depuis quelques temps sur ce blog un message d'appel à l'adhésion à l'april.

Si vous ne connaissez pas l'april déjà, je vous invite à découvrir cette association, pilier de la promotion et de la défense du logiciel libre en France. Et vous connaissez sans doute déjà certaines personnes qui la soutienne : Tristan Nitot, framasoft, ubuntu-fr...

L'april s'était fixé comme objectif 5000 adhérent pour fin 2008. Bien que ce nombre n'a pas été atteint, c'est tout de même plus de 1000 personnes qui ont rejoint l'april depuis le début de la campagne, portant le nombre d'adhérent à plus de 3600.

Mais cet objectif n'est pas abandonné, la durée de la campagne a été allongé jusqu'au 14 février, date de la prochaine assemblée générale de l'april.

A cette occasion, les petites mains de l'april ont réalisé un questionnaire, sous forme de roman photo pour le moins humoristique...

Je vous le laisse le découvrir :

jeudi 11 décembre 2008

Quel lecteur audio choisir ?

Il y a quelques temps le choix des lecteurs audio (sous linux je précise) était assez simple pour moi :

  • Supporte il last.fm ?
  • Supporte-il les ipods ?
  • Est il du genre à avoir une base données avec des statistiques et tout ?

Il n'y avait pas 106 lecteurs audio qui faisait tout cela à la fois : amarok 1.4.
Mais depuis, le temps à bien changer. Last.fm est rentré dans les mœurs, je n'ai plus d'ipod mais un meizu, et beaucoup de lecteurs sont devenus des itunes-killers. Les versions se succèdent mais ne se ressemblent pas.

Aujourd'hui j'en arrive à me demander mais lequel utiliser ?

Les trois que je préfère et que j'ai sélectionner comme susceptible de remplir le rôle de lecteur :

  • songbird (la version 1.0 est sortie récemment) est un lecteur construit au dessus de la pile mozilla. Il a donc tous les avantages des logiciels griffés mozilla : nombreuses extensions, multiplateforme, excellentes intégration avec le web ... Mais ne néglige rien, base de données, support des lecteurs mp3.

songbird.png

  • rhythmbox, Cette boite à rythme est le lecteur intégré dans ubuntu par défaut et faisant parti de gnome. Assez léger et simple, ce sont ses plus grosses qualités. Il profite quand même de toute les dernières avancés en matière d'intégration avec le web, en témoigne l'intégration de jamendo et de magnatune.

rhythmbox.png

  • amarok v2, nouveau look, nouveau "paradigme d'organisation" le mot est laché. Plus de service web intégré mais il reste un lecteur très bien pensé avec une bonne intégration dans kde et très agréable d'utilisation. Son seul défaut est qu'il est un peu lourd.

amarok.png
J'aurais pu parler de banshee également ou de listen mais je vais me contenter des trois précédents que je préfèrent ne me demander pas pourquoi.
En conclusion, je n'ai pas d'avis tranché, les trois lecteurs que j'ai cité me conviennent parfaitement. Celui que j'utilise dépend davantage de la distribution que j'utilise plutôt que d'autre chose.

mercredi 19 novembre 2008

La main Visible par Dale Dougherty

Je suis tombé sur cette article http://radar.oreilly.com/2008/11/th... via http://standblog.org/blog/post/2008....

Je le trouve assez intéressant pour avoir envie de le traduire en partie. Morceau choisit traduit par mes soins. Je vous recommande la lecture de l'article original pour éviter les contre sens qui m'ont certainement échappés, mais en substance l'idée devrait être là.
Dale Dougherty de O'Reilly radar :

(Après un tiers de l'article)
C'est dur d'encaisser que notre gouvernement doive payer la note de Wall Street. Cela signifie que nous parions notre future sur les mêmes personnes qui ont ont créées cette situation. Pour paraphraser une blaque que j'ai entendu : C'est comme aller au casino à Vegas en jouant sa maison. Un lecteur du New York Times a exprimé la frustration que beaucoup ont ressentis: "Pourquoi ont ne peut pas prendre la moitié des 700 milliard et simplement construire quelque chose ?" Ces évènements secouent notre croyance que les marchés libres fonctionne pour le bien de tous. Le dogme fondamental du capitalisme est la "main invisible": Adam Smith a écrit que "En cherchant son propre intérêt chaque personne soutient fréquemment celui de la société". Cette année, le prix nobel d'économie Joseph Stiglitz a déclaré: "Dans un sens, la chute de Wall Street est pour le fondement de l'économie de marché ce que la chute du mur de Berlin fut pour le communisme - cela nous apprend que ce système économique n'est pas viable."
Un gros titre dans le Christian Science Monitor (www.csmonitor.com) affirmait: "Avec la crise financière, finit l'ère du laissez faire." Le gouvernement aura besoin d'être plus ferme dans la régulation de Wall Street. Mais je pense que cela va plus loin que ça. Je me demande si, en tant qu'individus, nous avons pas été dans une ère laisser faire. Est ce que nous américains, sommes devenus dépendant d'une force invisible pour subvenir à nos besoins ? Nous sommes nous habitués à laisser les questions importantes à des experts, jusqu'à ce qu'il s'avère qu'ils se trompent ?
N'est il pas tant que nous reprenions le contrôle ?
Nous, les gens, faisons face à d'énormes défis. En plus du bazar économique, des changements fondamentaux arrivent du fait du réchauffement climatique. Notre dépendance au fuel fossile n'est pas viable. Le changement arrive, que l'on le veille ou non.
Nous ferions bien de ne pas nous voiler la face et d'affronter ces défis. Un journaliste du New York Times l'a résumé ainsi: "Nous avons besoin de recommencer à fabriquer des choses, basé sur de l'ingénierie réel, pas seulement sur de l'ingénierie financière. Nous devons retourner à un monde où les gens sont capables de réaliser le rêve américain - une maison avec un jardin - grâce au travail de leur main et non pas grâce à un "prêt menteur" ... Le rêve américain est une aspiration, pas un droit."
Nous devons nous convaincre que ça commence par chacun d'entre nous - pas un gouvernement anonyme ou une bureaucratie d'entreprise. Il est temps pour nous, individuellement et en travaillant ensemble, de reconsidérer ce que "être productif" veut dire, pas seulement rentable. Il est temps pour nous de nous impliquer à nouveau dans les priorités de notre gouvernement en matière d'éducation, de santé, de logement et de transport.
Le paradigme du "Do it yourself" (Fais le toi-même) promu dans ce magazine dois à nouveau devenir un compétence essentiel basée sur la nécessité et la pratique. Notre sécurité futur dépend de la connaissance de notre capacité à créer et comment nous savons nous adapter au changement en faisant preuve de ressource.
Un défi aussi grand peut faire ressortir le meilleur de nous. On a besoin de tout le monde, parce que tout le monde a une sa contribution à apporter. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés.

dimanche 7 septembre 2008

MusicImporter, importer proprement ses fichiers audio dans sa collection.

Je viens d'écrire un script en python pour se simplifier la vie dans le classement/rangement de fichier audio récupéré. Il s'appelle simplement musicimporter.

Utilisation

Le script prend en entrée un nombre quelconque de dossiers et un dossier de sortie. Il cherche récursivement les fichiers se trouvant dans les sous répertoires des dossiers en entrée. Il traite ensuite les dossiers trouvés selon les options sélectionnées. Pour l'instant, seuls les formats ogg vorbis, flac et mp3 sont supportés.

  • L'option -w nettoie les tags des fichiers mp3 trouvés, en supprimant tous les tags ne concernant pas le titre, l'album, l'année ou le numéro de la chanson. L'option convertit également le tags ID3v1 subsistant en tag ID3v2.4.
  • L'option -m déplace les fichiers dans le dossier output_dir suivant le format de sortie. Le format peut être changer avec l'option -o.
  • -v, verbose mode, permet de suivre de plus prêt ce que fait le script.
Usage: musicimporter.py [options] src_dir... output_dir

moves and renames audio files cleaning files metadata. It supports mp3 Ogg
Vorbis and Flac

Options:
  -h, --help            show this help message and exit
  -v, --verbose
  -w, --write           clean metadata of mp3 files, delete ID3v1 tags in
                        favor of ID3v2.4
  -m, --move            move files
  -o OUTPUT_FORMAT, --output-format=OUTPUT_FORMAT
                        The format of renamed files. Default is
                        '$artist/$album/$track $title.$extension'

Ce script nécessite mutagen. Disponible dans Debian/ubuntu dans le paquet python-mutagen .
Téléchargement : musicimporter.py.
Si vous avez des remarques ou suggestions laissez un commentaire.

dimanche 24 août 2008

Meizu M6 par Danelec : avec la radio FM s'il vous plaît

meizu m6

Si comme moi, vous possédez un "meizu by Danelec", voici un truc qui pourrait vous servir. Le meizu m6 (de son vrai nom) ne possède pas de tuner FM. Et bien Si en réalité ! Pour s'en convaincre il suffit d'installer le firmware original, de la version SP du baladeur (disponible là bas) du constructeur.

Après la mise à jour, vous aurez un nouveau onglet "FM Tuner" :p

jeudi 21 août 2008

Retour de Budapest Sziget ça a le feu

Je suis rentré mardi de Sziget. C'est un festival pour le moins impressionnant. La taille d'abord, 6 jours 385 000 visiteurs. Un festival bien plus international que ceux de Bretagne. Sur le camping on peut avoir des voisins, hongrois bien sûr ou bien britannique, allemand, ukrainien et même français, 12 000 présents. Affiche énorme, superbes concerts, très divers, du jazz au heavy metal, du metal au dub...

Quelques mots sur les concerts, mais il y en aurait trop à dire : Je suis désormais fan de Iron Maiden. Je retiendrais la très bonne prestation de R.E.M; les bons concerts de l'après midi : les wombats, the Presidents Of The USA; le concert à ne pas rater : Maceo Parker; les bons petits français de N&SK et Ky-Many Marley pour le reggae.

D'un point de vue critique, j'ai trouvé le public moins présent qu'à un festival Breton, mais ça peut être du à mon côté chauvin.

J'y retournerais sans doute.

mardi 5 août 2008

Sziget J -7

Dans 7 jours démarre Sziget, le plus grand festival d'Europe environ 400 000 personnes sur 6 jours... Dont moi!

J'arrête avec les chiffres.

La programmation est pour la moins sympathique. Pour donner une idée de la programmation :

  • mardi 12: Iron Maïden
  • mercredi 13 : THe kooks, Alanis Morissette
  • jeudi 14 : Kaiser Chiefs, Jamiroquai
  • vendredi 15 : Sex Pistols
  • samedi 16 : REM, Serj Talkian, Mademoiselle K
  • dimanche 17: The killers, The Wombats, Babyshambles
Et ça ce ne sont que quelques têtes d'affiche, après il y a la scène jazz, World, Métal...

Du bon temps en perspective.

Cela se passe sur cette île en plein milieu de Budapest (merci openstreetmap) :

mercredi 9 juillet 2008

L'ipod est mort, vive le miniPlayer

ipod_mort.jpg

Mort de mon ipod

A bout de 2 dans de bons et loyaux services mon ipod 4G 40Go est mort. Cela faisait en réalité presque 4 ans que j'avais un ipod 4G, grâce à une extension de garantie, J'avais pu l'échanger quand j'ai eu des pépins. Le baladeur à disque dur, c'est pas fait pour moi, trop fragile. Du coup il a fallu que je retrouve un baladeur et vite. meizu m6

Meizu miniPlayer m6

Je m'étais toujours dit que je me rachèterais un ipod, car certes c'est cher mais il y a pas mieux en particulier en matière d'ergonomie. Mais grâce aux commentaires de ce billet, j'ai trouvé baladeur à mes oreilles. Un meizu m6 fabriqué en Chine comme les ipods moins l'hypocrite "Designed in California" gravé au dos quand même.
Très sympa, moins ergonomique qu'un ipod certes mais avec plus de fonctionnalités (support du ogg flac et du xvid en particulier), un grand écran et un prix, tout petit, 100€ pour la version 8 Go.

Le m6 est bien plus pratique qu'un ipod dès lors qu'il s'agit d'ajouter de la musique, ou communiquer avec un PC, puisqu'avec lui, je n'ai plus besoin spécialement besoin d'un gestionnaire de musique pour ajouter de la musique. Fini les cables très cher, spéciaux pour ipod. Avec le meizu plus de tracas, un cable pour Appareil photo numérique suffit, en plus ça tombe bien, j'ai deux PC et deux cables, du coup fini les passages du cable d'un PC à l'autre...
Ce petit baladeur est parait-il populaire en Chine.

Rockbox

boite_a_musique.jpg

J'avais pu testé Rockbox sur feu ma "boîte à musique".
Rockbox est un firmware alternatif libre, qui supporte une trentaine de modèles de baladeurs et qui présente l'avantage d'avoir beaucoup de fonctions en plus comparés aux firmwares par défaut des baladeur.

C'est particulièrement vrai avec un ipod, qui ne supporte que quelques formats audio(3 il me semble), quand Rockbox supporte tous les principaux, dont le ogg, le flac.

Et la bonne nouvelle c'est que un port de Rockbox sur meizu m6 est en cours.

jeudi 19 juin 2008

Un été, des festivals

sziget 2008

Sziget à Budapest, Hongrie.

J'y serais en découverte. J'en ai déjà entendu beaucoup de bien. C'est un gros festival. Une catégorie au dessus du plus grand festival français. Déjà le nombre de visiteurs, jusqu'à 400 000, en 6 jours, 30 scènes et 600 concerts.
Du coup il y en a pour tous les gouts :grands groupes,pop, jazz, métal, électro... Et même de la chanson français (MASS HYSTERIA...). Sziget c'est un peu le Québec des festivals de musique: même à des milliers de kilomètre de la France dans un pays étranger, on trouve encore des gens qui parlent Français. Et même beaucoup, Plus de dix mille français ferait le déplacement chaque année !
Mais on reste quand même largement en infériorité numérique, du coup on peut toujours pratiquer beaucoup de langues étrangères, hongrois, anglais, allemand...

Vieilles charrues ?

Affiche assez triste :(. La grosse tête d'affiche, ce sont des rockers un peu has been, en tout cas pas trop contemporain. Ben Harper passe le jeudi, le jour pour les vieux (ou les gens en vacances).
Mais où sont passées les VRAIS tête d'affiche international, les ziggy pop, arcade fire et autre R.E.M ? Le reste de l'affiche est habituelle, de très beaux noms, des découvertes et re-découvertes en perspective (Deuxième passage de Matmatah et de Ben Harper au festival). Wax Tailor, Morcheeba, The Kooks... De la pop francophone qui passe à la radio: Christophe MaéEtienne Daho et Vanessa Paradis.
D'excellentes raisons pour faire un tour du côté de Carhaix.

Et les autres alors:

Bobital ? Bout du Monde ? Route du rock ? On verra bien. L'été ne commence que dans deux jours.

Et Rock en seine, le mercredi, dernière date de Rage against the Machine en France avant longtemps. Surtout qu'en ce moment, ils sont plutôt en forme même encagoulé façon Guantanamo. Des images valent mieux que des mots :


Rage Against The Machine "Intro Bombtrack" Pinkpop 2008

afpyro le mardi 24 juin, 19h30 : Apéro Rennais des utilisateurs de python

afpy logoGulliver organise un apéro sur le modèle de ceux organiser par l'association francophone Python. L'idée est très simple: tu utilises python, ou des projets gravitant autour comme django ou zope, tu aimes bien causer et boire un verre, alors cette apéro est faite pour toi!

Cela se passe au O'Connels Pub itinéraire

Plus d'info sur le site de Gulliver

dimanche 23 mars 2008

Changement de thème pour Meven's blog, Enfin !

Je me suis décidé à franchir le pas et a adopté un thème déjà "prêt-à-thémer". Grâce à gandi et à son thème Blowup, en trois clics on obtient un thème simple à personnaliser. On peut changer la bannière, les tailles de police et les couleurs. Le tout très simplifient par le biais d'une interface web. Pour mémoire, mon blog ressemblait à cela avant : old theme Un thème créé par mes soins mais n'ayant pas rencontré son public mais plutôt ses critiques ! J'espère que ce nouveau thème rendra la lecture de mon blog plus agréable ;) .

- page 2 de 4 -