meven's blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Monde libre

Fil des billets

dimanche 15 janvier 2012

28c3

Juste un billet pour promouvoir deux vidéos de conférences qui se sont passées en décembre à Berlin à l'occasion du Chaos Computer Club ( Chaos Computer Club (en) ).

Je vous recommande vivement de les regarder. Si vous aimez internet davantage que la censure, ou la distribution des savoirs plus que le contrôle.


28c3: The coming war on general computation

Il y a en relation un article sur linuxfr ( Guerre et paix : Tolstoï au 21e siècle, par Cory Doctorow au 28C3 ).

Tor est le plus connu des outils d'anonymisation sur internet. Il est combattu par les gouvernements, les même qui privent à leur citoyen certaines libertés élémentaires. Son actualité est très animée.


28c3: How governments have tried to block Tor

Je qualifie ce billet de politique car il en traite. Les questions soulevées sont des choix de société, d'éthique, rien de moi.

jeudi 11 février 2010

Fosdem 2010

J'étais de passage au fosdem 2010.

On pouvait croiser des machines bizarres tels que Reprap et autre makerbot dans les stands.

Cette année je n'ai assisté que à deux conférences, mais pas des moindre.

Minix 3

La première était une conférence de Andrew Tanenbaum, père de Minix. Minix est un système POSIX compliant développé par son équipe de recherche et lui même.

La dernière version Minix 3 présente de très belles fonctionnalités en terme de fiabilité. Il est capable de détecter des plantages de driver, d'utiliser plusieurs implémentation de driver pour un même périphérique et de basculer l'usage de l'un à l'autre sans perte de données.

Il prépare comme nouvelle fonctionnalité entre autre la mise à jour du noyau sans redémarrage.

Et comme d'habitude une bonne conférence se ponctue par quelques répliques cocasses :

Licensed under BSD Do whatever you want
- Except sue us

Ou bien encore

Yes, The mascot is a racoon :
Because it is small, smart, agile
And most importantly, it eats bugs.

RockBox

La deuxième conférence à laquelle j'ai assisté était animé par un développeur derrière Rockbox, le firmware ouvert pour lecteur mp3.

Rockbox

C'est un projet de 8 ans, qui vise à proposer un firmware alternatif et libre pour un maximum de lecteur audio. Il s'installe sur ipod(sauf touch), archos etc...

Je l'apprécie beaucoup, l'ayant utilisé auparavant dans feu mon ipod. Il faut se rendre que la masse de travail à fournir pour supporter un seul baladeur est énorme. Le reverse engineering prend une part énorme du travail. Et la tâche se complexifie, les constructeurs corsent de plus en plus les choses.

Malheureusement j'ai manqué une conférence qui semblait forte intéressante : Scaling facebook.

vendredi 11 décembre 2009

Weave par Mozilla la sauvegarde de profil fait maison

Avec la sortie des extensions dans google chrome et la version 4, il me vient une idée : Et si pour synchroniser mes marques-pages je pouvais me passer des serveurs de google pour changer. Et mieux encore, et si, je pouvais synchroniser les deux meilleurs navigateurs du moment chrome et firefox.

J'en rếvais, Mozilla l'a déjà fait. Le projet dont je parle s'appelle Weave. Il est issu du Mozilla Labs, la pépinière d'innovation de mozilla. Mozilla Weave Il vise à permettre de fusionner ses marques-pages d'un poste à l'autre et plus encore, de manière sécurisée et in the cloud (Un buzzword, un).

D'un côté une extension firefox ou fennec (le firefox mobile) qui récupère les données et de l'autre un serveur qui les stockent et les rend disponible n'importe quand.

Ce type de fonctionnalités n'est pas nouveau, et google le propose dans chrome directement sans extensions. La grande différence avec les autres services du genre et celui de google est selon moi son ouverture. Le code est entièrement ouvert côté client (l'extension pour firefox) et, chose moins commune, côté serveur.

Résultat : rien n'empêche d'héberger son propre serveur weave pour plus d'indépendance vis à vis de google ou même de mozilla. C'est ce que j'ai fait grâce à la procédure du wiki de weave (attention la documentation a des défauts, à suivre avec précaution). Le serveur est en Php, ce qui simplifie grandement le déploiement.

Capture extension Weave

L'outil est d'ores et déjà fonctionnel et la version 1.0 est en préparation.

Dans ces conditions, à quand une synchronisation des marques-pages et paramètres de chrome avec weave et mieux encore avec firefox. Le tout totalement indépendamment de google !

Je pense que ce n'est qu'une question de temps, sinon je m'intéresserais bien à l'écriture d'une extension pour chrome ;).

samedi 25 juillet 2009

Google Wave s'ouvre un peu

Google a fait l'annonce d'une libération de code sous Licence Apache 2, de deux programmes en relation avec le protocole Wave. Cela représente au total 40 000 lignes de code de java disponible via mercurial.

  1. le "Operational Transform" (OT), c'est en fait l'API de base pour le protocole Wave et son modèle.
  2. un prototype de client/serveur implémentant le protocole Wave.

Le serveur est une extension du serveur XMPP openfire. Une procédure d'installation est disponible, que j'ai testé.

Wave en console

On se retrouve avec un serveur XMPP avec l'extension Wave et un client en ligne de commande avec des commandes tel que :

 /open     id                       open a wave given an inbox id

On retrouve les principes des waves : partage d'objet, mise à jour temps réel entre les participants.

Le client n'a pas encore qu'une fraction des fonctionnalités du client GWT, mais avec une base de code pour travailler, qui sait ce que l'on peut obtenir.

Pour le serveur, d'après le billet de google, il implémente une version plus récente du protocole que le serveur de preview wavesandbox...

lundi 20 juillet 2009

Premières impressions sur Google Wave

Je viens d'obtenir un compte sur la "developper preview" de Google Wave.

J'avais été assez enthousiasmé en juin quand le projet avait été dévoilé.

Comme vous le savez sans doute, les wave sont des mixs de mail, messagerie instantanée, wiki et plus combiné dans une une même web-app. L'application est à la fois synchrone et asynchrone, extensible via des bots (traduction, publication...), des gadgets (carte, sondage etc..) qui permette d'enrichir l'utilisation.

Je vous livre mes premières impressions.

google wave

Rapide : On est surpris par la fréquence des mises à jour et l'instantanéité. On peut suivre un autre utilisateur en train d'éditer une wave. On se croirait avec gobby, excepté qu'il s'agit d'une application web dans un navigateur.

Bruyant : Les utilisateurs sont des développeurs. On parle nouveauté, information pratique, le tout avec beaucoup, beaucoup de bruit. Il y a une fonction "spam!", il faudra que je la teste.

Prometteur : Les fonctionnalités sont là : édition des pages à plusieurs, messages en fil de discussion, avec possibilité de le faire en privé...

En devenir On est encore au stade preview, l'instabilité se fait sentir. Et pour moi il manque surtout l'ouverture d'une implémentation d'un serveur, qui promet d'être interopérable avec les autres serveurs implémentant le protocole.

J'ai hâte d'en avoir une utilisation dans un cadre réel et davantage décentralisé.

Pour l'heure, il me reste plus qu'à découvrir le nouveau joujou du point de vue d'un développeur ;)

jeudi 9 juillet 2009

Table ronde politique

Je participe cette année aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre J'ai eu l'occasion d'assister à la table ronde politique qui s'y tient. Cette année, elle n'accueille pas de politiques :/.

Ce n'est pas les bonnes volontés qui ont manqué, semble-t-il. Il faut croire que l'actualité des parlementaires ne permet pas à nos députés de participer au débat public, hors-hémicycle.

Ce qui est sûr, c'est que les associations, les personnes mobilisées de tout bord eux sont bien présents.

La table ronde politique accueille notamment Benjamin Bayart, le président de FDN (célèbre orateur de la conférence minitel 2.0), la chargée des affaires publiques de l'April, le porte parole de la quadrature du net et Tangi Mortier, un membre de deputesgodillots.info.

wanda CC-BY-SA-NC

Le titre de la conférence Neutralité du Net, liberté d’expression sur Internet en dit long. Et l'actualité sur ces sujets mérite d'être débattue.

La table ronde a été ponctuée d'extraits vidéo des positions de la député Martine Billard participante active aux débats sur l'HADOPI.

Cela a permis d'illustrer la nouvelle forme de débat qui se construit avec les débats HADOPI mais qui se pré-sentait à l'époque de DADVSI. Notamment, les envois de mail, d'argumentaires, d'encouragement à leurs députés ont pesés sur les débats.

On a vu de nouveaux comportements apparaître ou une nouvelle exposition par la retransmission des débats. D'où l'initiative députés godillots, qui recense les députés expriment des opinions opposés à leur vote au nom du parti ou qui ne comprennent pas grand chose aux débats, d'où le fameux pare-feu d'open-office et autre citation croustillantes.

On a eu différents exemples des actions et résultat des différentes actions engagés par des citoyens. En particulier, d'excellentes anecdotes de députés godillots que je vous conseille. On pourra apprendre là-bas les noms des meilleurs députés joueurs de démineur et autre freecell.

La transparence des débats

Une notion qui émerge au travers de ces débats et de cette table ronde, on voit apparaître un besoin accru de transparence des débats. Il faut que les citoyens puisent suivre les débats, les prises de position de nos députés élus. Or lors de ces débats, les citoyens assistant aux débats, ont vu de nouvelles réactions apparaître. Au choix :

  • le déplacement dans les tribunes des citoyens suivant les débats. Un forme de routage non neutre.
  • l'interdiction des trombinoscopes en dépit des règles, (ce sont des documents parlementaires, donc autorisés par le règlement), il aura fallu l'intervention de Martine Billard pour rappeler le règlement.
  • l'accès au nombre d'intervention des députés, qui n'est plus diffusé depuis peu.
  • l'autorisation récente des ordinateurs dans l'hémicycle, mais sans accès au réseau.
  • l'interdiction des ordinateurs pour le public assistant au débat.

Morceaux choisis

Entendu au sujet des envois des mails envoyés aux députés lors des débats : Il ne faut pas croire qu'envoyer un mail n'est pas redirigé vers / dev / null Alix Cazenave

Au sujet du déplacement du public dans les tribunes : Vous dérangez la droite, on vous met à gauche. Tangi Mortier

J'attends les tweets de Martine depuis l'hémicycle. Benjamin Bayart

La vidéo de la table ronde sera bientôt mise en ligne des formats ouverts et des licences ouvertes sur le site des RMLL.

samedi 7 mars 2009

Fosdem 2009 troisième partie

Upstart par Scott James Remnant

L'objectif de Upstart est de fournir un gestionnaire de démarrage remplaçant des scripts init et un système de gestion de services, leur démarrage, arrêt et status.

Les avancés promises par Upstart sont nombreuses. On oublie les "sleep" dans les scripts init qui faisait perdre beaucoup de temps au démarrage. Upstart sera charger de synchroniser le démarrage des services du sytème et d'en gérer les dépendances, Par exemple 'gnome a besoin de dbus pour démarrer.'. Il fournit également un mécanisme d'évènements du type "dbus quitte". Oublier la torture des runlevels.

Upstart est utilisé dans ubuntu et dans fedora 10.

L'année 2009 devrait être marquée par ce projet par la sortie de upstart 1.0 ou bien 0.5 si toutes les fonctionnalités ne sont pas implémentées. Cette future version sera le fruit d'une réécriture complète.

MediaWiki par Brion Vibber (CTO de l'ONG Wikimedia)

Conférence MediaWiki Photo par Phillie Casablanca sous licence CC


Vous connaissez sans doute wikipedia. Si vous ne le connaissez pas, c'est sans doute que vous n'avez pas été sur internet depuis un moment.

C'est une citation du conférencier que j'ai pu intercepter.

La fondation wikimedia se fixe d'ambitieux objectifs. La conférence parle du point de vue technique, on parle donc de mediawiki, le wiki qui fait vivre wikipedia.

Apprendre de wordpress pour l'amélioration de l'utilisabilité/ergonomie, ouvrir le développement de mediawiki au maximum pour avoir une liaison avec la communauté (actuellement ce projet compte 55 développeurs et quelques millions d'utilisateur :P).

jeudi 26 février 2009

Black out

HADOPI - Le Net en France : black-out

vendredi 20 février 2009

Fosdem 2009 deuxième partie

The Debian status quo on the Openmoko Neo Freerunner

Debian est porté sur OpenMoko, le smartphone libre. Le port avance assez bien. Il se repose au maximum sur l'upstream de debian : le projet openmoko lui même, qtopia, freesmartphone.org...

Dans le projet openmoko, Le développement avance très rapidement, à chaque version nombres des briques logicielles ou matérielles sont remplacés par de nouvelles. Par exemple coreboot, qui était le bootloader va être remplacé par Qi, un aute bootloader qui ne présente pas les défauts de coreboot mais qui a ses propres limitations. Ce dernier a été entièrement écris par les développeurs de l'openmoko, pour le neo freerunner. L'interface graphique est également amené à changer en profondeur dans les mois à venir.

J'ai une anecdote à raconter. Au sujet des licences autour de l'openMoko, un développeur debian a eu l'occasion de dire

The documentation of the 3D accelerators is under a nda, so it doesn't exist.

Le projet recherche des contributeurs et un openMoko GTA01 pour avancer dans les tests, le debuggage (il reste encore pas mal de boulot) et le dévelloppement.

dimanche 8 février 2009

Fosdem 2009 première partie

Fosdem 2009

J'ai assisté au Fosdem, (Free and Opensource Software Developper European Meeting) 2009 et comme l'année dernière, je vais partager mon expérience, agrémentée d'anecdotes. C'est le premier des articles sur le fosdem, je devrais en écrire entre 2 et 3.

photo du fosdem (licence CC)

Free. Open. Future ? par Mark Surman (mozilla)

Je n'ai pas pu voir le début de cette conférence mais j'ai pu en voir la major partie. Ce qui a été accompli (par Mozilla) : en 2003 IE avait plus de 97% de part de marché, aujourd'hui c'est plus proche de 70% et mozilla Firefox représente 20 % de part de marché des navigateurs web.

Mark Surman

En 2009, l'avenir se joue sur le mobile. Mais cela dépend des plateformes, sans les plateformes ouvertes (le monde du mobile est encore bien plus propriétaire que le monde du PC).

Par exemple, mozilla fennec, le navigateur web de mozilla pour appareil mobile, ne pourra probablement jamais être utilisé sur iphone, à cause de la fermeture de ce téléphone orchestré par apple.

Nous avons besoin de openmoko, android, de maemo... Autant de téléphone et appareil qui ont des vertus en matière d'ouverture et de liberté.

Le standblog raconte mieux la conférence

Debian par Bdale Garbee

Présentation de Bdale Garbee

Bdale Garbee travaille chez HP et contribue au projet debian depuis 1995. Hormis ses contributions et ses jolies t-shirts, on peut le remarquer parce qu'il est le hacker à avoir vendu sa barbe, laquelle a été rasée par Linus Torvalds, si - si, mais pour la bonne cause : lever des fonds pour la recherche sur la maladie qui décime les diables de Tasmanie. Il est aussi un amateur de fabrication et de lancé de fusée.

Bdale Garbee

Debian

Debian est un projet d'exception:

  • Il a un histoire importante, créée en 1994, la distribution GNU/Linux Debian fut la première distribution à avoir intégré un gestionnaire de paquet en 1995 (peut être même le premier système d'exploitation à en avoir un) , d'ailleurs il nous a raconté que à cette époque red hat avait étudié la possibilité d'utiliser apt au lieu de développer leur propre système (rpm).
  • 100 % libre. "Values then Vision, then strategy, then objectives,". Debian a fait toujours les choix intransigeant pour le logiciel libre. Il n'y a pas de logiciel propriétaire dans debian même si il est possible de les installé. Ou bien encore dans debian firefox est renommé icewaesel et n'utilise pas les mêmes icônes car Firefox est une marque déposée.
  • Debian se veut universel, elle fonctionne sur plus d'une dizaine d'architectures de processus, et tous types de matériels, du smartphone au serveur, partout et pour tous les usages.
  • Elle a un contrat social avec la communauté des logiciels libres qui inclue une définition du logiciel libre (par exemple pour debian, BSD et GPL sont des licences libres). Cette définition a d'ailleurs été adoptée par l'OSI (opensource initiative) pour sa pertinence. Autre exemple, Debian est un système libre au sens du projet GNU mais il a son indépendance vis à vis de ce projet.

Autre chose à retenir, une jolie citation de Margaret Mead qui s'applique bien à Debian et au logiciel libre :

Never doubt that a small group of thoughtful, committed citizens can change the world.
Indeed, it is the only thing that ever has.

Que l'on pourrait traduire par :

Il ne faut jamais douter que un groupe de citoyen rêveur et engagés peuvent changer le monde.
D'ailleurs, c'est la façon qui ait jamais fonctionnée.

Les photos utilisées sont sous licences CC, vous pouvez retrouver leurs auteurs à partir de l'image sur flickr.

vendredi 16 janvier 2009

musicimporter, nouvelle version

Voici une nouvelle version de mon script musicimporter qui permet de déplacer, renommer et nettoyer des fichiers musicaux. Par nettoyer, j'entends supprimer les tags inutiles dans les fichiers mp3 (commentaires,...).

Le script permet désormais également de supprimer les dossiers qui contenaient les fichiers musicaux lorsqu'ils sont devenus inutiles pour encore davantage automatiser l'import de fichier de musique.

Les nouveautés

  • supporte les fichiers ogg avec l'extension oga
  • nouvelle option -d, supprime les fichiers inutiles dans le dossier source (fichier txt jpg m3u et nfo) et les dossiers sources qui sont devenus vides suite à l'exécution du script. À utiliser conjointement avec l'option -m.
  • nouvelle option -c, pour copier les fichiers au lieu de les déplacer, modifie les tags après le déplacement.
  • amélioration générale du code, plusieurs bugs corrigés

Exemple d'utilisation

On vérifie que l'import est possible (le script indiquera si il manque des tags aux fichiers par exemple):

musicimporter -v Dossier\ Source/ ~/Musique/

Si tout c'est bien passé, on importe dans sa collection :

musicimporter -vmwd Dossier\ Source/ ~/Musique/

La prochaine fonctionnalité envisagée est de permettre l'utilisation d'un fichier de configuration plutôt que des options en ligne de commande.

Téléchargement : musicimporter.py.

Tous les commentaires sont les bienvenus.

lundi 15 décembre 2008

April needs You !

J'arbore depuis quelques temps sur ce blog un message d'appel à l'adhésion à l'april.

Si vous ne connaissez pas l'april déjà, je vous invite à découvrir cette association, pilier de la promotion et de la défense du logiciel libre en France. Et vous connaissez sans doute déjà certaines personnes qui la soutienne : Tristan Nitot, framasoft, ubuntu-fr...

L'april s'était fixé comme objectif 5000 adhérent pour fin 2008. Bien que ce nombre n'a pas été atteint, c'est tout de même plus de 1000 personnes qui ont rejoint l'april depuis le début de la campagne, portant le nombre d'adhérent à plus de 3600.

Mais cet objectif n'est pas abandonné, la durée de la campagne a été allongé jusqu'au 14 février, date de la prochaine assemblée générale de l'april.

A cette occasion, les petites mains de l'april ont réalisé un questionnaire, sous forme de roman photo pour le moins humoristique...

Je vous le laisse le découvrir :

jeudi 11 décembre 2008

Quel lecteur audio choisir ?

Il y a quelques temps le choix des lecteurs audio (sous linux je précise) était assez simple pour moi :

  • Supporte il last.fm ?
  • Supporte-il les ipods ?
  • Est il du genre à avoir une base données avec des statistiques et tout ?

Il n'y avait pas 106 lecteurs audio qui faisait tout cela à la fois : amarok 1.4.
Mais depuis, le temps à bien changer. Last.fm est rentré dans les mœurs, je n'ai plus d'ipod mais un meizu, et beaucoup de lecteurs sont devenus des itunes-killers. Les versions se succèdent mais ne se ressemblent pas.

Aujourd'hui j'en arrive à me demander mais lequel utiliser ?

Les trois que je préfère et que j'ai sélectionner comme susceptible de remplir le rôle de lecteur :

  • songbird (la version 1.0 est sortie récemment) est un lecteur construit au dessus de la pile mozilla. Il a donc tous les avantages des logiciels griffés mozilla : nombreuses extensions, multiplateforme, excellentes intégration avec le web ... Mais ne néglige rien, base de données, support des lecteurs mp3.

songbird.png

  • rhythmbox, Cette boite à rythme est le lecteur intégré dans ubuntu par défaut et faisant parti de gnome. Assez léger et simple, ce sont ses plus grosses qualités. Il profite quand même de toute les dernières avancés en matière d'intégration avec le web, en témoigne l'intégration de jamendo et de magnatune.

rhythmbox.png

  • amarok v2, nouveau look, nouveau "paradigme d'organisation" le mot est laché. Plus de service web intégré mais il reste un lecteur très bien pensé avec une bonne intégration dans kde et très agréable d'utilisation. Son seul défaut est qu'il est un peu lourd.

amarok.png
J'aurais pu parler de banshee également ou de listen mais je vais me contenter des trois précédents que je préfèrent ne me demander pas pourquoi.
En conclusion, je n'ai pas d'avis tranché, les trois lecteurs que j'ai cité me conviennent parfaitement. Celui que j'utilise dépend davantage de la distribution que j'utilise plutôt que d'autre chose.

dimanche 7 septembre 2008

MusicImporter, importer proprement ses fichiers audio dans sa collection.

Je viens d'écrire un script en python pour se simplifier la vie dans le classement/rangement de fichier audio récupéré. Il s'appelle simplement musicimporter.

Utilisation

Le script prend en entrée un nombre quelconque de dossiers et un dossier de sortie. Il cherche récursivement les fichiers se trouvant dans les sous répertoires des dossiers en entrée. Il traite ensuite les dossiers trouvés selon les options sélectionnées. Pour l'instant, seuls les formats ogg vorbis, flac et mp3 sont supportés.

  • L'option -w nettoie les tags des fichiers mp3 trouvés, en supprimant tous les tags ne concernant pas le titre, l'album, l'année ou le numéro de la chanson. L'option convertit également le tags ID3v1 subsistant en tag ID3v2.4.
  • L'option -m déplace les fichiers dans le dossier output_dir suivant le format de sortie. Le format peut être changer avec l'option -o.
  • -v, verbose mode, permet de suivre de plus prêt ce que fait le script.
Usage: musicimporter.py [options] src_dir... output_dir

moves and renames audio files cleaning files metadata. It supports mp3 Ogg
Vorbis and Flac

Options:
  -h, --help            show this help message and exit
  -v, --verbose
  -w, --write           clean metadata of mp3 files, delete ID3v1 tags in
                        favor of ID3v2.4
  -m, --move            move files
  -o OUTPUT_FORMAT, --output-format=OUTPUT_FORMAT
                        The format of renamed files. Default is
                        '$artist/$album/$track $title.$extension'

Ce script nécessite mutagen. Disponible dans Debian/ubuntu dans le paquet python-mutagen .
Téléchargement : musicimporter.py.
Si vous avez des remarques ou suggestions laissez un commentaire.

jeudi 19 juin 2008

afpyro le mardi 24 juin, 19h30 : Apéro Rennais des utilisateurs de python

afpy logoGulliver organise un apéro sur le modèle de ceux organiser par l'association francophone Python. L'idée est très simple: tu utilises python, ou des projets gravitant autour comme django ou zope, tu aimes bien causer et boire un verre, alors cette apéro est faite pour toi!

Cela se passe au O'Connels Pub itinéraire

Plus d'info sur le site de Gulliver

mardi 26 février 2008

FOSDEM Part 3

Le troisième est moins à chaud mais e vous promet encore un bon divertissement.

J'ai malheureusement raté les premières conférences de la journée du dimanche :(.

J'ai commencé les conférences avec une étude de cas d'un site en ruby en rails par ses dévellopeurs. Le site s'appelle http://allejobsinleuven.be. C'est un site d'offre d'emploi mais avec une bien meilleur éthique que ceux du secteur (anonymat des chercheurs d'emploi gratuité de dépôt de l'offre...).
On a eu le droit à leur conseil : les bons petits plugins en rails, faire un joli tableau de recherche en ajax qui se met à jour quand on raffine la recherche. La conférence a eu pas mal de succès, on avait du mal à garder la porte fermée tant les gens affluaient.

J'ai assisté ensuite à le présentation de GEGL, un librairie de traitement graphique qui est en train d'être progressivement intégré dans GIMP. Elle se base sur le principe de noeud : à chaque noeud correspond une opération effectuée sur l'image (blur, changement de contraste...).

J'ai ensuite suivis l'introduction au packaging de paquet deb pour debian/ubuntu. J'avais déjà des notions, j'ai pas appris grand chose finalement.

Puis c'était la fin, avec une petite conférence de clôture ou il n'y avait pas grand monde, à la même heure Keith Packard était dans la devRoom de X.org en train de parler de l'avenir de l'architecture des drivers pour X. On a pu voir la fameuse "FOSDEM Dance" :D .
Le fosdem, j'y retournerais c'est définitif.

Encore quelques photos :

ror case study

Un goodies du FOSDEM

DevRoom Debian

samedi 23 février 2008

FOSDEM Part 2

J'ai pu assisté à la présentation de mozilla europe. Cette conférence a parlé :

  • des parts de marché de Mozilla Firefox, aujourd'hui à 20 %.
  • de firefox 3, un court aperçu des fonctionnalités, le moins que l'on puisse c'est que c'est alléchant, la plus évidente est l'optimisation de la mémoire, c'est vraiment remarquable. La bêta j'y suis et j'y reste.
  • Le travail que mozilla a fait en interne, une ferme de test assez impressionnante, de nouveaux employés...

KDE Nepomuk : The social semantic desktop

C'est un projet dont on a même pas encore sondé les possibilités : Imaginez des applications capables de se souvenir à votre place d'où provient un fichier qu'il vienne d'une pièce jointe ou d'un téléchargement. Et cela n'est qu'un bout de l'iceberg. Nepomuk c'est aussi un analyseur de fichier qui récolte des informations à leur sujet et les indexe tout comme peuvent le faire beagle ou google desktop. Mais Nepomuk veut aller plus loin, et enregistrer des informations sémantiques au sujet des fichiers: commentaires, note ... A l'heure actuelle le projet est en période de fort développement. Il y a u début d'implémentation dans KDE 4 mais cela est encore loin des ambitions du projet.

Nouveau

Le projet de driver libre pour carte graphique nvidia. Le projet est maintenant âgé de 2 ans et demi et cela a bien avancé. Beaucoup du travail de reverse engineering a été fait en particulier sur la 2D. Sur la 3D il reste encore plusieurs gros chantier. D'un autre côté nouveau peut dors et déjà vous permettre de jouer à OpenArena si votre carte fait partie des mieux supportées à l'heure actuelle. A noter que Nvidia n'a jamais tenter de prendre contact avec les développeurs.

KDE on windows

Avec Kde 4.1, le projet KDE souhaite rendre possible au utilisateur d'un célèbre système privateur d'utiliser les logiciels libres issus du projet KDE.

On a pu voir une démo en direct. C'est dépaysant :regardez Kmines c'est quand même vachment mieux que le démineur classique ! L'un et l'autre sans c'est sûr que c'est agréable, c'est que la version de KDE est bien plus agréable.
Fin de la première journée.

FOSDEM Part 1


Je suis de visite ce week end à Bruxelles à l'occasion du FOSDEM. Le but de ce post est de montrer à chaud ce qui se passe ici.

Cela a commencé vendredi avec le beer event ou comment les geeks apprécient la bière belge. Je vous recommande la lecture de l'algorithme en version 3.0.

Évènement Très agréable, le était cadre était très bon. Le délirium café ça vaut le détour. Il faut parler anglais, une fois qu'on s'y est mis tout roule, on fait connaissance autour d'une bière. On peut y croiser des gens comme , bière à la main.

Ce matin, j'ai assisté aux deux premières présentations :

  • Tux with shades, Linux in Hollywood : Intéressant saviez vous que toutes les applications de numérisation de images utilisé dans les studios utilisait Linux ? Autre point je reprendrais une question approximative :"Studios are using Linux. That is great. But why can't we play dvd on Linux then ?".S'en suis des applaudissements. La réponse elle aussi approximative "The question doesn't dependant on studios but on production companies"
  • How to scale large open source projects : La success story du projet FreeBSD, l'un des plus anciens projets open source. Il dérive du unix de BSD de 1992 qui lui même dérive du code original de Unix de 1969.

Une petite photo ou deux img_0003.jpg img_0002.jpg
La conférence de mozilla europe est sur le point de commencer ...

dimanche 2 décembre 2007

HowTo gutsy et le chipset wifi 3945ABG

Je possède un dell xps m1330 avec une kubuntu gutsy comme système. J'ai remarqué comme d'autre que le pilote wifi plantait parfois en particulier lorsque l'on téléchargeait de gros fichier. J'ai trouvé grâce au forum US de ubuntu une solution efficace : Utiliser le pilote libre iwl3945 plutôt que le non libre ipw3945.
Disclaimer : attention ce que vous faites, je ne peux être tenu des conséquences éventuelles.

tester afin d'installer

Il est possible de tester si votre matériel supportera bien l'opération en remplaçant dynamiquement le module du noyau incriminé. Les changements ne sont donc pas permanents, après un redémarrage tout sera configurer comme originalement.
  • d'abord arrêter le réseau # remplacé eth1 par l'interface réseau qui correspond au wifi par exemple wlan0 si nécessaire
    sudo ifdown eth1
  • On décharge le module défaillant sudo modprobe -r ipw3945
  • On met à plat les dépendances du module sudo depmod -a
  • On charge l'autre module sudo modprobe iwl3945

Installation permanente

Ce qui suit permet de se passer de ipw3945 de façon permanente (mais pas irréversible)
  • blacklister le module ipw3945 pour empêcher le noyau de le charger sudo bash -c 'echo "blacklist ipw3945" > /etc/modprobe.d/blacklist-ipw3945'
  • Ajouter iwl3945 aux modules charger au démarrage sudo bash -c 'echo "iwl3945" >> /etc/modules'
  • Il faut ensuite modifier le fichier /etc/udev/rules.d/70-persistent-net.rules pour corriger un problème vis à vis du nommage de l'interface réseau. Il faut commenter la ligne de votre ancienne interface réseau (pour moi eth1). Vous pouvez le faire avec gedit ou bien avec la commande : sudo sed -i "s/\(.*eth1\)/#\1/" /etc/udev/rules.d/70-persistent-net.rules
  • redémarrer et profiter d'une connection wifi bien plus stable !

Rapportez les problèmes éventuels je mettrais à jour le howto.

Sources

mardi 27 novembre 2007

48h du libre à Rennes

Actux organise à partir de demain deux jours d'animation et de conférence autour du logiciel libre. Au menu
  • démonstration de ubuntu essentiellement et de ses différentes déclinaisons,
  • troll à volonté ,
  • conférences grand public
  • et vulgarisation du Logiciel libre auprès des étudiants de la fac.
Cela se passe sur le campus de Rennes 1. Plus d'info sur le site d'actux

- page 1 de 2